AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 dead already (sylph)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar




Messages : 67
Date d'inscription : 21/06/2016
MessageSujet: dead already (sylph)   Ven 1 Juil - 19:17



Disparaître en plein jour, c'est difficile. Le faire en pleine nuit, en revanche, révèle un talent commun chez chacun. C'est facile, suffit seulement de pas porter de couleurs criardes, de laisser les paupières closes lorsqu'un passant tourne la tête vers le buisson mouvant. Se taire, surtout. Et plus rien, tout s'estompe, tout se fait avaler par le manteau d'étoiles qui surplombe le village. C'est facile aussi, d'avaler tout ceux qui se trouvent sur un chemin bien trop lumineux. Et ils finissent par oublier les disparus, laissant les souvenirs dans le coin d'un crâne trop maltraité pour l'instant. La nuit, tous les chats sont gris à ce qu'on dit. Leo préfère quand c'est noir, quand ça crie au charbon, que ça dégueule de l'encre jusqu'à ce que même la langue s'en imbibe. Ses doigts glissent sur les quelques maisonnées, de quoi sentir les briques froides qui témoignent d'un passé encore trop flou pour lui. A lever la tête, il pourrait jurer percevoir les rêves d'autrui. Quelques uns qui fantasment sur des voisins bien bâtis, d'autres qui fuient un croque-mort la faux bien empoignée, et quelques rares qui se permettent des délires incompréhensibles. Autour, y'a juste le silence pour ponctuer ses pas discrets. Il s'écoute marcher, gambader presque s'il était d'une humeur pus que joviale. Il laisse ça aux plus jeunes, il a déjà perdu le courage de s’époumoner à travers les champs vides. Pincement de lèvre inférieure, un soupir s'échappe de ses lèvres. Il tourne autour du cocon aux délaissés, à ses poupées que peu peuvent se permettre de toucher. Il sait pas pourquoi. Il le fait, c'est tout, et sans réflexion profonde sur le pourquoi du comment l'existence a fait de lui ce qu'il est, il se laisse mollement tomber sur les escaliers pouilleux de l'entrée. Jusqu'aux aïe, aux ouilles, aux ohlala que ça fait mal, à l'amusement d'un tabassage en toute cordialité.

Redressé sur ses deux jambes, ses sourcils se froncent à l'entente de poings qui s'abattent sur une peau encore limpide - ou du moins, c'est ce qu'il s'en dit. L'oreille tendue, il s'enfonce, tiraille quelques ruelles escarpées, se colle à des restes oubliés. Jusqu'à l'arrêt, aussi net qu'une coupure au couteau, qu'une gifle venant d'une mère à son enfant, de cette injustice dont il essaie de relever les quelques clefs. De dos, la nymphe assène, tabasse, déglingue au possible la carcasse au sol qui a perdu l'envie de se débattre. Elle doit être tombée dans la plus profonde partie des pays de Morphée. Tête penchée, sang écoulé, il laisse pendre mollement son bras le long de son corps, en attendant que les émois s'apaisent. Peut-être pas ? Malgré la perdition de son âme, elle s'acharne sur le visage couvert de bleus. « Quelle détermination. » Commentaire inconscient d'un esprit mâchonné, il papillonne des cils en glissant ses poings dans le fond de ses poches. Cette courbure de reins, cette nuque dégagée à outrance si bien qu'un gentilhomme en ferait un malaise, il la connaît. Ou connaissant finalement. D'une part d'une autre, la candeur ne va jamais seule, toujours accompagnée de sa rage de vaincre, de désosser. C'est le parti de la douceur, parfois il faut savoir écorcher vif les plus méritants. La fée est pas bonne qu'à raconter des nouvelles aux enfants. Elle est aussi douée pour mordre en plein dedans. « J'savais pas que les chats sauvages ça s'battait comme ça. » Distance gardée, laisse étirée, la bête s'est laissée tenter à un festin de roi.


e m p i r e
lie, cheat, steal, fight just to get home for the night. your name in the papers, the more that you give 'em, the more that they taking.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
dead already (sylph)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» John Marston - Red Dead Remption ( facile )
» [FS] Sega Naomi The House of the Dead 2 cart + sense board
» Inscription: Red Dead Redemption
» [FINI] Left 4 Dead 2 - Soirée succés en mode versus
» Doom II - Map 07 : Dead Simple

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Comptines Assassines :: Le village Marchen :: Sud. La jungle goudronnée-
Sauter vers: