AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Matthew McConaughey - Your eyes hurt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar




Messages : 155
LE MIROIR :
Date d'inscription : 01/06/2016
MessageSujet: Matthew McConaughey - Your eyes hurt   Ven 3 Juin - 16:07



Le chapelier fou

Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes.



nom : Carroll s'illumine d'histoires nostalgiques, de péripéties subtiles. ▲  prénom : Ambrose reflète dans la gorge des parcelles d'immortalités, Ambrose tinte deux fois et demi sur le palais, meurt sur les dents nacrées.  ▲  âge et date de naissance : Statue figée dans l'âge d'or de quarante cinq années depuis quelques siècles déjà, il ne compte plus les années défilant devant ses orbes embrasées, d'une question il ment d'un sourire curieux, mi joyeux, mi amusé. ▲  ton conte :L'homme connu d'un chapeau sur ses boucles de bronze bizarres, le chapelier s'enfonce dans les ombres d'une étourderie mouvementée, de paroles insensées, il confectionne de ses doigts arachnéens les délices protecteurs, sur la tête viennent se poser. Chapelier fou le montre-t-on du doigt. ▲  statut civil : Pie voleuse, il ne se freine pas d'un nombre unique pour les douceurs de ses mains, de son esprit, polygame dit-il fièrement, mais d'un mot peut-être incompris car de mariage jamais il n'a encerclé le doigt d'une femme ou d'un homme. ▲  orientation sexuelle : Baisse la tête, timide honteux d'une orientation étrangère, pansexuel chuchote-t-il,  ses yeux enflammés pour la gente masculine et féminine, de ces petites colombes également, silhouettes jouvencelles qu'il observe patiemment. Dangereux prédateur pour ses petites amies fidèles. ▲  metier : Roi béni d'un pays erratique, gouverner irresponsable et anarchiste, il feint la débilité pour mieux tourmenter les ennemis de sa contrée. ▲  situation familiale : Père d'enfants adoptés, loir, lièvre et corbeaux sacrés, la famille semble un concept abstrait qu'il se plait à partager dans des discussions auréolées d'un jeu théâtrale. ▲ traits de caractère : Vicieux - Sournois - Intelligent - Anarchiste - Fou - Impulsif - Autoritaire - Susceptible - Manque de confiance en lui - Affectueux - Délicat - Possessif - Manipulateur. ▲  groupe : Froid comme le marbre, d'un pouvoir dangereux, d'une folie amère, sirupeuse, il distille la peur dans le coeur des passants, d'un sourire terrible et d'une intelligence acerbe. ▲  crédits : SWAN

- Une période lointaine dans son esprit disparate, le chapelier ne sait plus, quelques visions volées dans le gouffre d'un lieu interdit, de champignons brumeux qu'il ingurgite pour la douleur de son âme, il souffre Ambrose, l'homme au sourire incertain, l'homme à la cruauté démesurée, il agonise quand ses rêves pourchassent le passé. On le diagnostique fou, il s'enfuit d'un asile d'aliéné. Alors le village s'ouvre et trouve refuge dans les bras de centaines de condisciples similaires.

- La haine chevauche le coeur, dans l'étreinte mortifère d'une folie bourgeonnante et cette envie incompréhensible de pouvoir, le futur roi d'un Wonderland terre des affamés sadiques séduit l'angélique reine, Alice dans ses bras demande histoires douces, tendresses narrées ; lui aiguise les mots, manipule la fragile, l'enferme dans sa tanière, Alice donne la couronne pour son bien aimé.

- D’échec il place ses pions intelligemment, fourbe, sournois, fou, Le chapelier entretient une aura de malaise, une atmosphère malsaine, toujours souriant, toujours rieur, ses paroles ricochent dans la stèle noiraude d'une bataille continuelle. Wonderland ne lui suffit peut-être pas, l'heure du thé doit s'étendre, le paysage convoité pour le moment Nerverland, l'on dit que le sud regorge de richesse, d'or et de diamant. Il prend son temps l'homme masqué de nombreux visage, tantôt triste et émotif, tantôt tyrannique, l'anarchie règne dans son pays, à l'image de son esprit.


















Aislinn Liddle - L'enfant lové dans ses bras semble des muses pimprenelles, son visage d'or, dévoué à son maître, il aime l'embrasser, la cajoler, quand les portes se ferment doucement, grinçant les menaces autoritaires, il aime ses larmes qu'il caresse, qu'il recueille du bout de ses griffes malignes, sa poupée est son trésor, petite Alice Aislinn, la fille des rêves qui bat des paradis lorsqu'elle effleure du bout de ses lèvres les joues broussailles de son démon tuteur. Fillette naïve écartelée dans la volupté de l'obéissance, le chapelier l'arrose de son affection malsaine, Alice dans ses serres ne peut se libérer, emprisonnée, oisillon volage dans une cage dorée. Elle lui a donné son rang, son statut, elle lui a offert son âme, son corps, toute entière possédée, soumise enfant cherchant les corolles d'amour d'un maître mielleux, ils s'aiment, ils s'adorent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité


MessageSujet: Re: Matthew McConaughey - Your eyes hurt   Ven 10 Juin - 6:11

je suis lààà, mon alice.
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Messages : 155
LE MIROIR :
Date d'inscription : 01/06/2016
MessageSujet: Re: Matthew McConaughey - Your eyes hurt   Ven 10 Juin - 9:25

Je sais pas quoi dire tellement je suis
Je suis tellement mais tellement ravie que tu sois là t'imagine même pas On va faire de grandes choses toi et moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 86
LE MIROIR : mad as a hatter.
Date d'inscription : 17/06/2016
MessageSujet: Re: Matthew McConaughey - Your eyes hurt   Ven 17 Juin - 0:38

/entre en fanfare

Reine de mes nuits, vile tentatrice, méchante (m)alice.

Me voici, me voilà, ton serviteur seigneur décadent.



(C'était trop tentant mais ça tu le savais déjà. What a Face )



Il était grilheure ; les slictueux toves sur l’alloinde gyraient et vriblaient. Tout flivoreux étaient les borogoves. Les vergons fourgus bourniflaient Prends garde au Jabberwock, mon fils ! A sa gueule qui mord, à ses griffes qui happent ! — Lewis Carroll.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 155
LE MIROIR :
Date d'inscription : 01/06/2016
MessageSujet: Re: Matthew McConaughey - Your eyes hurt   Ven 17 Juin - 12:00

NHUJGNIJHIREJHGIOHJIUGH HFEIHGIH 7GEUHUJGKHNIEURHG HUEJ9UIOGE
Voilà ceci exprime tout mon amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Matthew McConaughey - Your eyes hurt   

Revenir en haut Aller en bas
 
Matthew McConaughey - Your eyes hurt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Behind blue eyes...
» Worlds 2010
» Evangeline Ghastly et sa chambre
» Dotations et Lots
» Skirmish WWII

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Comptines Assassines :: Des personnages :: Les pantoufles de vairs :: Les statues figées-
Sauter vers: