AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 STEPHEN JAMES - Et dans nos tête, y'a un Blizzard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar




Messages : 33
LE MIROIR :
Date d'inscription : 09/07/2016
MessageSujet: STEPHEN JAMES - Et dans nos tête, y'a un Blizzard   Lun 11 Juil - 15:52



Oskar Baradov

Il y a les pièges, les arnaques, quelques âmes encore pures.



nom : Baradov. Nom russe hérité de ta catin de mère. Elle est aussi allemande que toi, mais l'exotique fait vendre, et qui voudrait payer pour Olga alors qu'il peut avoir dans sa couche la belle Milena ?▲  prénom : Oskar. On ne choisit pas son prénom. Oskar, prénom de petit garçon. Mais tu as grandi trop vite, et Oskar est devenu Skar. Cicatrice du monde. Tenace, affreuse, et toujours là. ▲  âge et date de naissance : 25 ans, 26 peut-être. tu as arrêté de compter.▲ statut civil : Éternel solitaire. Le coeur ne s'éprend pas, ne s'éprend plus. Il connaît l'horreur du monde. Et pourtant, dans ton coeur de ténèbres, il y a cette petite rose qui grandit.  ▲  orientation sexuelle : Quelle importance ? ▲  metier : diseur de bonne aventure, divin ou voyant. Tant de mot pour désigner le charlatan que tu es. Tu te plonges dans leur esprit, tu y vois leur peur, leur envie. Tu étudies leur passé et tu en déduis le futur. ▲  Quel est ton conte ? : Le petit garçon qui a grandi trop vite. Qui est devenu un adulte trop tôt. Petite âme heurtée au monde des ténèbres, qui cherche encore un peu de lumière. Une rencontre qui change tout. L'explorateur face au petit prince. La flétrissure de ton monde face à l'innocence de ses yeux. ▲  situation familiale : vulgaire bâtard. Il n'y a toujours n'eu que ta mère. Pauvre femme, douceur souillée. Tu l'as aimée, ta mère. Plus que de raison. Et elle t'a été arrachée. Une catin ne dure jamais très longtemps, une catin se remplace rapidement. Mais ce n'est pas le cas d'une mère. Tu'avais 10 ans. Ton monde s'est assombri. Tu'as compris la cruauté de la vie. Oskar est devenu Skar.▲ traits de caractère : Tueur violent, sanguinaire impatient. tu te dis justicier des âmes perdues. Tu vois dans les coeurs les ombres du monde. Tu les élimines froidement, dignement. Mais Oskar subsiste encore un peu. Le petit garçon n'est pas tout à fait un homme, le petit garçon n'aime pas le sang. alors, il fuit. Il fuit la perversité du monde, l'horreur de la nuit. Le petit garçon a peur, et l'homme fait peur. Petit sauvageon au coeur tendre. Tu reconnais tes amis, tu aides tes amis, tu aimes tes amis. Mais le monde n'est pas que fleurs et volupté. Plus que personne, tu le sais. Tu menaces, tu ris, tu tues. Personne ne se met sur ton chemin Skar, car tu connais les lois du monde. Tuer ou être tué. Vivre ou survivre.▲  groupe : Vivant comme le désir. T'es pas un mauvais bougre, au fond. ▲  crédits : Gipsy water

Les points importants de l'histoire de ton scénario ici.Tu t'en souviendras toute ta vie. T'avais 10 ans. ta mère, tu la trouvais si belle. Ton regard d'enfant, empli d'innocence. Il n'était pas d'accord, lui. Celui qui la faisait travailler, celui qu'elle payait de son corps. elle avait fait son temps, ne lui rapportait plus autant qu'auparavant. Et une prostituée peu rentable ne lui était d'aucune utilité. Il t'a souri, tu te souviens. Il t'a souri et t'a demandé de rester, de regarder quand il enfonçait le couteau dans la gorge si blanche de ta mère. Tu t'es promis ce jour-là que tu te vengerais. Ce n'est que des années plus tard que ta lame a trouvé sa place dans la gorge de cet homme.

C'est ce drame, sûrement, qui t'a ouvert au pouvoir de l'esprit. Tu rentres dans la tête des gens. Tu vois leur passé, leurs peurs et leurs amours. Mais quand la lune traîtresse dévoile ses rayons argentés. Tu vois le sang, dans leur esprit. Tu vois la souillure, à travers leurs yeux. Tu'as grandi trop vite, Skar, et tu vois à présent la cruauté du monde. Mais également barbarie, quand tu tues vergogne tous ces êtres infâmes. Jamais les innocents, toujours les nuisibles. Tu es le robin des enfers.

Ton corps tatoué. Les cicatrices de tes péchés. Chacun de tes crimes se paie par un tatouage. Plus ou moins gros, plus ou moins douloureux. Ils te rappellent le supplice que tu as infligé. Ils te rappellent le monstre que tu es, le monstre que tu hais.

Tu traînes dans les affaires louches, dans, les bas fond de la ville. Choix tactique, choix stratégique. décimé l'ennemi en se faisait passer pour l'ami. Tu es intelligent, Oskar, et vicieux, un peu.

Mais tu ne gagnes pas toujours. tu t'en prends souvent à plus fort, plus puissant que toi. Et tu finis au fond de la ruelle, agonisant. C'est là que tu l'as rencontré, ton petit prince, ton petit ange. Tu as vu dans son coeur la pureté de son âme pourtant si torturée, si malmenée. Il t'a fait découvrir son monde, il t'a aidé à te relevé. Tu ne sais pas comment un petit bout de clarté peut subsisté dans ce monde de folie. Et pourtant, il est là, Ange. Il te parle de son renard, du serpent et de sa rose. tu vois dans son coeur la tristesse et la solitude du renard. Tu vois la cruauté de ce serpent vicieux. Et tu la vois, elle, petite rose si frère, si fragile.

Cette rose, tu veux la rencontrer. Tu ne l'as vu qu'à travers les yeux d'un enfant émerveillé, et, pourtant, tu sais au plus profond de toi, qu'elle demeure identique. La rose n'a pas fané. La rose est intacte, pure, merveilleuse. Et tu veux la protéger. Mais la rose appartient au serpent. Il l'a pervertie un peu plus chaque jour. Tu vas devoir faire preuve de ruse, tu vas devoir pénétrer dans l'antre du serpent, tu vas devoir lui voler son jouer, sa petite poupée de porcelaine. Sa Rosie, son oiseau chanteur, celle qu'il garde fièrement comme trophée.


















Ange Deloiseau • Le petit prince - Ange c’est l’enfant prodige, le bébé miracle, ya la pureté qui irradie de lui. Il n’y a rien, pas de désirs sombres, pas d’envie de meurtre, il y a juste des envies de voyage et la pureté d’un être qui ne comprend pas les êtres humains, Ange il se laisse faire, il laisse le monde aller comme il le veut et peu importe s’il souffre, il oublie et il n’est pas rancunier. Oskar il aime ça, cette pureté dingue, ce petit bout d’innocence dans un monde souillé, il aimerait que tout le monde soit comme ce gamin. Oskar il sait, il sait ce que le gosse a vécu et vie et il ne sait pas comment il fait pour rester comme il l’est, dans sa tête Oskar il a découvert une rose, une rose qui l’attire et qu’il veut rencontrer parce qu’elle semble pure elle aussi, une rose qu’il couvrira d’un globe pour la protéger des vices.

Rosie Nightingale • La rose Rosie, tu ne l'as vu qu'à travers les yeux du petit prince, et pourtant, tu veux plus, tellement plus. Elle est belle, Rosie. Elle est unique, Rosie. Petit rossignol enfermé dans sa cage dorée. Nahash veille dangereusement sur elle. à chaque instant, la rose menace de fanés. et tu dois la protéger, la sauver. Tu veux être là pour elle, tu as besoin d'elle dans ta vie si sombre de péchés. Mais voudra-t-elle de toi, elle, petit oiseau fragile à qui on a coupé les ailes ? Tu ne t'en inquiètes pas, tu veux juste l'avoir près de toi, et l'as sauvé, ouais, l'as sauvé de ce dieu serpent, aux paroles venimeuses..

Nahash Kipling • Le serpent Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 33
LE MIROIR :
Date d'inscription : 09/07/2016
MessageSujet: Re: STEPHEN JAMES - Et dans nos tête, y'a un Blizzard   Lun 11 Juil - 18:52


Pour aller plus loin

Bonsoir, bonjour ! Merci de vous intéressez à ce scénario, qui est très important pour ma Rosie, c'est Oskar qui lui permettra de ne pas sombrer peu à peu dans les ténèbres. Tout les personnages du petit prince attendent cet explorateur haut en couleur avec impatience.

Je pense que c'est un personnage auquel on peut donner énormément de profondeur, et j'espère que vous pourrez vous l'approprier parfaitement.

Le prénom, ainsi que le nom sont négociables, si vous leur donner une histoire. Ne l'appeler pas James parce que ça vous plait, essayer de trouver une histoire derrière, vous voyez ?

L'avatar est lui aussi négociable, je ne veux pas que vous vous freinez à cause de Stephen James. essayer néanmoins de trouver une homme tatouer, puisque les tatouages de Skar font parti de lui.

Si vous avez la moindre question, surtout, n'hésitez pas ! Merci beaucoup, et à bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
STEPHEN JAMES - Et dans nos tête, y'a un Blizzard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» James Bond: Skyfall
» Lucan James est dans la place !
» Uni pour les retrouver dans la jungle
» Quel est votre méchant préféré dans James Bond ?
» Racisme dans WOW

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Comptines Assassines :: Des personnages :: Les pantoufles de vairs-
Sauter vers: