AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Medhi ◄ La vierge ou la putain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar




Messages : 20
LE MIROIR :
Date d'inscription : 18/06/2016
MessageSujet: Medhi ◄ La vierge ou la putain   Sam 18 Juin - 20:52



Medhi Zaïmi

Et l'envie de se perdre, dans les nuits l'un dans l'autre.



nom : Zaïmi. Parce qu'il fait trembler, parce qu'il fait baisser les yeux sur son passage. Parce que tout le monde a entendu parler de ce taré, ce malheureux fou furieux qui prend ses poings pour des armes de destructions massives.▲  prénom : Medhi. Juste Medhi. Un prénom trop doux pour sa sale gueule cassée. Un prénom qui fait sourire les minettes quand elles l'entendent mais qui les font détourner le regard quand il passe la porte. Ce prénom, c'est une arnaque. L'espoir de tomber sur quelqu'un de bien avant de découvrir la supercherie.  ▲  âge et date de naissance : Cela fait trente-neuf ans qu'il existe, qu'il se balade avec son coeur meurtri, sa mémoire insultée et ses nuits longues et délirantes. Il est né au plus profond de l'été, là où les corps se dévoilent par la faute d'un soleil trop brulant. Là où la sueur perle sur les fronts et fait mouiller les tissus. Il est né le deux août. ▲  ton conte : Celui que l'on murmure aux oreilles des enfants. Celui dont on parle mais dont on ne sait que peu de choses. Celui de Séhérazade et des mille et une nuits. Toutes ces nuits passées à conter, à s'offrir un sursis face à la mort. Cette mort imminente, cette lame pendue au-dessus de la tête de cette pauvre Shéhérazade, elle appartenait à Medhi. C'est lui le roi  de Perse, monstre de haine, de rancoeur et de tristesse. C'est lui le fou, le furieux, l'assassin.  ▲ statut civil : Marié à la seule, à l'unique. À celle qui l'a guérit de sa haine de ces créatures douces, belles, tendres et chaudes. Ces naïades, ces nymphes, ces trainées et ces saintes qui l'ont rendu fou et qui l'ont mené à la damnation. Et pourtant, elle n'est plus là. Celle qu'il aime, il ne la retrouve plus. Elle s'est envolée. Et sans elle, le monde redevient aussi laid qu'il l'a toujours été. ▲  orientation sexuelle : Pauvre fou que celui qui espère pouvoir échapper aux charmes enivrants de ces femmes. Ces belles qui font onduler leurs hanches graciles, voler leurs longs cheveux et battre leurs immenses cils. Aucun homme ne peut résister à leur beauté douce, à leur chaleur tendre. Lui, il n'est qu'un faible piégé entre leurs paumes avisées. Elles savent ce qu'elles peuvent faire de lui, ce que leur beau minois peut l'amener à faire. Mais elles ignorent qu'il est prêt à tuer pour se libérer de cet amour inconditionnel qu'il leur voue. ▲  metier : Il aurait pu être bourreau, tant il aime déverser sa violence et sa haine des autres. Mais une chose l'en empêche, c'est sa soif de pouvoir. Ce besoin vital de se sentir puissant, craint et respecté. Cette jouissance quand les autres courbent l'échine et se soumettent. Pour obtenir cette suprématie par la force, Medhi est shérif. Un shérif pourri, un shérif qui coince des petites frappes dans des ruelles pour les marteler de coups jusqu'à l'évanouissement. Un shérif qui pue le sang et les vieilles rancoeurs. ▲  Quel est ton conte ? : Celui de Shéhérazade, celui des Mille et Une nuits.  ▲  situation familiale : De parents, il n'a aucun souvenir. Pour avoir engendré un être tel que lui, ils devaient être à peu près aussi néfastes que lui.  Autrefois, il eut une épouse. Traîtresse et aguicheuse qui lui préféra les bras d'un autre. Jamais plus elle ne foula de pavés, jamais plus elle n'aspira d'air. Son sang peint aujourd'hui encore les mains de Medhi, incrusté dans sa peau et au plus profond de sa mémoire. Quelques autres ont suivi, des marionnettes impuissantes dont il s'amusait et qu'il jetait ensuite. La seule qu'il aimait vraiment s'est envolée, Medhi ignore totalement où le fruit de sa lucidité est parti.▲ traits de caractère : Violent - Rancunier à l'extrême - Jaloux - Possessif - Sadique - Autoritaire - Fier - Arrogant - Capable d'amour - Protecteur - Sincère - Dévasté - Curieux - Intrépide - Instable. ▲  groupe : Froid comme le marbre▲  crédits : Avengedinchains

Quel est ton pouvoir ?  Inspirer la peur a toujours été quelque chose dont il se sentait fier. Pouvoir jouer avec celle-ci, la manipuler à sa guise en l'augmentant ou en la diminuant est tellement jouissif. Sans peur, l'humanité saute dans un puits tête la première et s'écrase au fond de celui-ci dans un craquement sonore. Pétrifié de terreur, cette même fragile humanité ne bouge pas iota, chaque parcelle de son corps étant comme immobilisée, alors que la mort approche à vive allure. Medhi, il aime la peur. Il aime l'inspirer, la maîtriser et surtout la lire sur le visage des autres..

Des manies, des obsessions, des habitudes... Pour qu'on puisse le connaitre un peu plus ton personnage !La solitude l'a amené à fumer, beaucoup. À boire, parfois ♣️ Dans son sommeil, il semblerait qu'il appelle sa Shéhérazade, qu'il continue désespérément à lui courir après, l'idiot ♣️ On le dit bon shérif, plus enragé et entêté encore qu'un charognard devant une viande bien saignante ♣️ Il supporte mal la présence des couples, interrompra quiconque osera déverser tout son amour à la gueule du pauvre peuple esseulé ♣️ Ses virées nocturnes sont fréquentes. Elles se finissent souvent dans des hurlements divers ♣️ La solitude est son alliée, elle lutte avec lui contre l'aliénation. Tant qu'elle sera à ses côtés pour justifier sa bassesse et ses actes, il ne devra pas affronter la réalité ♣️ On ne l'a jamais aperçu avec une femme de son âge, elles sont déjà beaucoup trop expérimentée en trahisons à son goût ♣️ Personne ne l'aime vraiment mais tout le monde apprécie le boulot qu'il fait car il le fait bien..














Oyé oyé braves gens Arrow Moi c'est CS, j'ai 21 ans et je fais du rpg depuis un bon bout de temps. Depuis ce temps, j'ai eu l'occasion de tester tous les styles existants et je n'en ai pas de préféré, je suis un caméléon, je me fonds dans n'importe quel contexte pour autant qu'il soit bien foutu ! J'ai découvert le forum sur PRD et je suis bien content d'y être tombé car y a des plumes de génie dans le coin. Voilà pour la petite présentation..









Dig up her bones but leave her soul alone
Boy with a broken soul. eart with a gaping hole. Dark twisted fantasy turned to reality. Kissing death and losing my breath. Midnight hours cobble street passages. Forgotten savages, forgotten savages.


Dernière édition par Medhi Zaïmi le Dim 19 Juin - 17:46, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 20
LE MIROIR :
Date d'inscription : 18/06/2016
MessageSujet: Re: Medhi ◄ La vierge ou la putain   Sam 18 Juin - 20:52



Allez danse, poupée

Quand elle me dit "vas-y jusqu'au bout de la nuit" oh moi ça me rend fou, ça me rend fou.



Durant quelques instants éphémères, il avait connu l’apaisement. Elle était parvenue à lui arracher la tête de l’eau, lui offrant un nouvel oxygène. De son regard perçant, de son sourire charmeur, de ses mots enjoliveurs, elle l’avait guéri. Guéri d’un mal qui le perdait, qui le rendait fou, qui le forçait à faire couler le sang et à n’être que haine et rancœur. Mais sans doute était-elle trop bien pour lui. Sans doute ne méritait-elle pas d’être attachée à un monstre abject tel que lui. Un jour, elle avait disparu. Medhi l’avait cherchée, partout. Désespéré, affolé, dévasté. Où était-elle, sa belle ? Pourquoi ne répondait-elle pas à ses suppliques ? Elle lui manquait tant.

Cette lumière salvatrice dont elle l’avait baigné, s’était tarie. Medhi sentait ses vieux démons revenir au galop, s’ancrer en lui de toutes leurs forces. Paranoïa, haine, jalousie, possessivité. Des salopes au cœur de pierre qui refusaient d’ôter leurs pattes de sa peau. Elles l’avaient piégé, sans l’aide de sa douce, Medhi n’était que mépris.

Il tremblait, bouillonnait devant ces créatures aux cheveux flottant au vent et aux hanches enchanteresses. Son envie de les posséder rejoignait son besoin de les essouffler à jamais. Toutes des menteuses. Toutes des manipulatrices. Elles se jouaient de lui, elles le tourmentaient. Medhi tenta de résister à l’appel de la bête, au hurlement du sang qui vrombissait dans ses entrailles. Mais déjà des mains douces et chaudes se posaient dans les siennes. Une belle, aguicheuse et amatrice de sensations, l’attirait à elle. Medhi céda, s’abandonna complètement à elle. La maison bondissait de l’écho des hurlements de plaisir de la douce, elle riait, elle gémissait, elle soupirait.

Ses hanches s’activaient, prenaient un rythme soutenu tandis que le corps maigre et pâle de la belle dansait littéralement sous lui. Elle poussa un nouveau cri, amenant Medhi à lui plaquer une main sur la bouche. Elle continua, encore et encore jusqu’à ce qu’il craque et se répande. La belle se retourna alors pour lui faire face, elle réclamait des baisers, des caresses, de la tendresse. Elle se collait à lui, se serrait contre son corps et embrassait sa peau. Medhi la rejeta. Elle n’était pas celle qu’il avait envie de serrer dans ses bras, une seule l’était. Furieuse, la harpie cracha qu’elle irait en voir un autre. Un autre qui saurait la traiter comme elle le méritait.

Traîtresse. Elle suait encore de leurs ébats qu’elle songeait déjà à courir auprès d’un autre. Toutes les mêmes. Medhi bondit. Cette fois, elle hurla différemment. L’homme se redressa, maculé de rouge. Il observa la scène de ce corps maigre, froid comme le marbre désormais et fragile à souhait. Elle avait été sienne. Elle l’avait été et elle ne serait plus jamais à quiconque d’autre.

Medhi passa sous la douche et alla ensuite allumer sa cigarette à l’extérieur. Dehors, la nuit était tombée, quelques lucioles volaient vers le ciel. Dans la rue, pas un chat, pas un rat. Pas une âme qui vive. Jusqu’à ce qu’elle passe. Cette créature à la peau pâle, l’une de celles qui savaient si bien le rendre dingue. Son regard presque innocent se posa sur l’homme. L’homme qui fumait, la virilité à l’air et le visage fermé. Cette nudité l’intrigua, l’attira. Alors, elle s’approcha. Elle l’embrassa, elle le caressa et il l’emmena.

Sur le canapé, il la lâcha. Elle ignorait, la pauvre, qu’une autre commençait déjà à se décomposer à l’étage. Medhi se jeta sur elle, la faisant hurler tout comme la première. Ses larges mains s’approchaient déjà de son cou gracile, elle ne quitterait pas cette maison. Mais une goutte chuta. Tomba de l’étage, petit éclat pourpre en provenance du plafond. La gouttelette s’écrasa sur le front de la belle qui porta deux doigts à celui-ci. Du sang. Du sang suintant du plafond. Une maison qui pleure, une maison qui saigne. Alors, elle le repoussa, lui et ses vieux démons et elle prit la fuite. Medhi resta assis par terre, ricanant tout seul, la tête entre les mains. Elles étaient définitivement, toutes les mêmes.



Dig up her bones but leave her soul alone
Boy with a broken soul. eart with a gaping hole. Dark twisted fantasy turned to reality. Kissing death and losing my breath. Midnight hours cobble street passages. Forgotten savages, forgotten savages.


Dernière édition par Medhi Zaïmi le Dim 19 Juin - 17:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 86
LE MIROIR : mad as a hatter.
Date d'inscription : 17/06/2016
MessageSujet: Re: Medhi ◄ La vierge ou la putain   Sam 18 Juin - 20:57

LES MILLE ET UNE NUIIIIIIIIIIT.

J'ai toujours voulu jouer un personnage qui en serait tiré (je vais ptêtre craquer pour mon second compte d'ailleurs mais chut ) Concernant ton personnage, je suis curieuse de voir ce que tu vas choisir, je veut rien avancer, peut être Shahryar ? (En tout cas, le choix d'avatar est génial.   )

Bienvenue parmi nous en tout cas j'ai hâte d'en savoir un peu plus sur ton personnage !



Il était grilheure ; les slictueux toves sur l’alloinde gyraient et vriblaient. Tout flivoreux étaient les borogoves. Les vergons fourgus bourniflaient Prends garde au Jabberwock, mon fils ! A sa gueule qui mord, à ses griffes qui happent ! — Lewis Carroll.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 185
Date d'inscription : 12/06/2016
MessageSujet: Re: Medhi ◄ La vierge ou la putain   Sam 18 Juin - 20:58

BIENVENUE TOI AVEC CE CONTE DE MALADE



-Tu seras une galaxie, t'es déjà mon univers. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 20
LE MIROIR :
Date d'inscription : 18/06/2016
MessageSujet: Re: Medhi ◄ La vierge ou la putain   Sam 18 Juin - 21:07


Ambrose : Oh yeah tu es intéressé par quel personnage du conte ?

Et oui, tu as bien deviné c'est de Shahryar qu'il s'agit Je voulais jouer un personnage plutôt compliqué à cerner donc il m'est venu à l'esprit

Merci

Ange : Le Petit Prince !!! Un choix juste parfait

Merci


Dig up her bones but leave her soul alone
Boy with a broken soul. eart with a gaping hole. Dark twisted fantasy turned to reality. Kissing death and losing my breath. Midnight hours cobble street passages. Forgotten savages, forgotten savages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 86
LE MIROIR : mad as a hatter.
Date d'inscription : 17/06/2016
MessageSujet: Re: Medhi ◄ La vierge ou la putain   Sam 18 Juin - 21:22

Ouh la y en a plusieurs !  What a Face  J'ai toujours voulu joué Sheherazade, j'avais failli la jouer sur un forum de contes autrefois, Dunyazad, Sinbad aussi ça me dirait bien, le génie d'Aladin ou Morgiane... et autres... j'ai beaucoup d'envies/idées.

En tout cas, choix parfait, j'approuve et je m'empresse d'aller lire le début de ta fiche pour en savoir plus !



Il était grilheure ; les slictueux toves sur l’alloinde gyraient et vriblaient. Tout flivoreux étaient les borogoves. Les vergons fourgus bourniflaient Prends garde au Jabberwock, mon fils ! A sa gueule qui mord, à ses griffes qui happent ! — Lewis Carroll.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 189
LE MIROIR :
Date d'inscription : 30/05/2016
MessageSujet: Re: Medhi ◄ La vierge ou la putain   Sam 18 Juin - 23:12

Je suis... je me suis noyée dans tes mots, dans ce début de fiche juste absolument et irréprochablement sublime et ce personnage (plus ils sont fous et tourmentés et plus je les aime en réalité ) donc tu fais mon bonheur si tu savais. Je crois qu'en plus on se croise sur un autre forum et du coup tu fais que des personnages merveilleux ! Je ne vais pas déclarer mon amour pour les Mille et nuits et particulièrement pour le personnage que tu as choisi... quoi que si en fait Sharyar c'est LE personnage qui me fascine genre vraiment vraiment beaucoup Il y a tellement de symbolique là dedans que j'en perds mon vocabulaire
Il nous faudra absolument un lien voilà !
Bienvenue chez toi


♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️ ♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️
Car ces jeunes beautés sont l'incarnation même des nymphes de Jadis, des authentiques divinités sylvestres et champêtres du printemps nouveau, qu'hélas les phtisiques préraphaélites ont par trop désincarnées, ailées, éthérées jusqu'à l'abstraction..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 20
LE MIROIR :
Date d'inscription : 18/06/2016
MessageSujet: Re: Medhi ◄ La vierge ou la putain   Dim 19 Juin - 10:23


Ambrose : ah oui, y en a plusieurs en effet ! Mais la meilleure option reste quand même Shéhérazade, obviously

Je verrai bien qui tu prendras en DC

Hosanna : Fou et tourmenté, c'est tout Medhi ! On se croise sur un autre forum ? Je suis tellement nul pour reconnaître les gens Pourtant, j'ai lu ta fiche et tu as une superbe écriture qui se reconnait entre toutes je trouve

Pour le lien ce sera avec plaisir

Merci


Dig up her bones but leave her soul alone
Boy with a broken soul. eart with a gaping hole. Dark twisted fantasy turned to reality. Kissing death and losing my breath. Midnight hours cobble street passages. Forgotten savages, forgotten savages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 53
LE MIROIR :
Date d'inscription : 11/05/2016
MessageSujet: Re: Medhi ◄ La vierge ou la putain   Dim 19 Juin - 10:34

UN FOU. COUCOU avec tous nos fous qui en veulent aux nanas, bientôt, on va se retrouver sans femelles à dévorer ne fais pas trop couler le sang, et ne les emprisonne pas toutes, faut partager j'adule le choix d'avatar



You’re going to a very dangerous place, so be careful. The thing that slumbers there, it’s not human. You will see a sumptuous banquet, but don’t eat or drink anything. Your life depends on it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 86
LE MIROIR : mad as a hatter.
Date d'inscription : 17/06/2016
MessageSujet: Re: Medhi ◄ La vierge ou la putain   Dim 19 Juin - 14:34

Obviously. J'commence déjà à avoir des idée pour un second perso... c'est mal. Incarner cette chère Sheherazade me tente bien.   Enfin, je verrais je ne sais pas ce que tu as prévu concernant la belle conteuse.  



Il était grilheure ; les slictueux toves sur l’alloinde gyraient et vriblaient. Tout flivoreux étaient les borogoves. Les vergons fourgus bourniflaient Prends garde au Jabberwock, mon fils ! A sa gueule qui mord, à ses griffes qui happent ! — Lewis Carroll.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 20
LE MIROIR :
Date d'inscription : 18/06/2016
MessageSujet: Re: Medhi ◄ La vierge ou la putain   Dim 19 Juin - 17:09


Ozymandias : Oh bah tu sais, arrivera bien un jour où l'un de ces fous tombera sur une sorcière maléfique ... Arrow Pourvu que ça soit pas moi

Merci

Ambrose :

Pour le moment, je n'ai rien prévu ! En dehors du fait qu'elle a disparu du champ de vision de Medhi et qu'il ignore où elle est. Je ne voulais pas trop m'avancer au risque de bloquer la future Shéhérazade


Dig up her bones but leave her soul alone
Boy with a broken soul. eart with a gaping hole. Dark twisted fantasy turned to reality. Kissing death and losing my breath. Midnight hours cobble street passages. Forgotten savages, forgotten savages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 189
LE MIROIR :
Date d'inscription : 30/05/2016
MessageSujet: Re: Medhi ◄ La vierge ou la putain   Dim 19 Juin - 20:19



Validé tu es

Bienvenue à la maison



J'ai perdu mes mots, faut que je remette ma tête à l'endroit Ton histoire, tu as rendu le premier conte des mille et une nuit hyper moderne, c'est juste fabuleux ce que tu as fais là, on retrouve l'essence du personnage en mieux même, ce tourment qu'il a, cette rage aussi Faut juste que les femmes fuient face à lui en fait pour ne pas perdre la vie Et j'adore ta plume aussi, elle est fluide, il y a des phrases super jolies

Félicitations, tu es validé(e). Avant de franchir les portes du Village, voici quelques conseils qui pourront t'aider à survivre. D'abord, il te faut VÉRIFIER TON AVATAR DANS LE BOTTIN pour avoir la certitude qu'aucun double, maléfique ou bénéfique, ne vienne te voler ton visage. Ensuite, tu peux aller CRÉER TA FICHE DE LIENS ET DE RPS afin de ne pas terminer en âme noire et solitaire. Pense à faire un détour par la LE REGISTRE DES PERSONNAGES. Tu peux aussi CRÉER UN SCÉNARIO et peut-être retrouver un visage de ton histoire, une personne avec qui survivre et mourir dans ce chaos. Enfin, si tu veux te détendre et oublier les sombres mémoires du passé, tu peux aller FLOODER avec les autres villageois. Mais n'oublie pas, il faut toujours se méfier de son voisin, ici. Alors, bon courage et bon jeu.



♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️ ♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️
Car ces jeunes beautés sont l'incarnation même des nymphes de Jadis, des authentiques divinités sylvestres et champêtres du printemps nouveau, qu'hélas les phtisiques préraphaélites ont par trop désincarnées, ailées, éthérées jusqu'à l'abstraction..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 20
LE MIROIR :
Date d'inscription : 18/06/2016
MessageSujet: Re: Medhi ◄ La vierge ou la putain   Lun 20 Juin - 10:39


Merci pour la validation et le commentaire, ça me fait plaisir d'avoir pu adapter le conte et le personnage à l'univers du forum


Dig up her bones but leave her soul alone
Boy with a broken soul. eart with a gaping hole. Dark twisted fantasy turned to reality. Kissing death and losing my breath. Midnight hours cobble street passages. Forgotten savages, forgotten savages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Medhi ◄ La vierge ou la putain   

Revenir en haut Aller en bas
 
Medhi ◄ La vierge ou la putain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Règles générales du BloodBowl et feuille d'équipe vierge
» L'Empire Jesterik
» Baronnie de Varces
» Conseil S'il vous plait!
» Un krala bien malheureux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Comptines Assassines :: Des personnages :: Les princes et les princesses :: Ils vécurent heureux-
Sauter vers: